LORIANE ZACHARIE « An ba soley »

Loriane Zacharie nous vient de la Martinique, mise en lumière par le talentueux Victor O la chanteuse partage avec nous sa passion pour la musique et en particulier pour la musique traditionnelle. Rappelez-vous de « Lumina », où Loriane paraissait pour la première fois engagée, enragée, féministe rappelant l’importance de la place des femmes dans la société sur des airs de Gwo Ka.

Silence pour un retour en hauteur, et voilà qu’apparait son album An Ba Soley.

Elle est cute, sweet, douce, beautiful on a envie de s’endormir avec sa musique aux oreilles et de se lever avec une vue sur la mer ; face à une grande baie vitrée en humant les éclats de « Moun Lanmoun ».

Un fort constat : Edith Lefel lui laissé une trace indéniable, indélébile et la jeune fille sait exploiter les forces de ce patrimoine. Sa voix ronde, son rythme et l’accent martiniquais y joue pour beaucoup (l’accent). J’en ai des palpitations tant l’âme d’Edith réside à travers sa musique.

Mon sujet préféré, parler d’Amour… et c’est ce que fait Loriane mais aussi Stevy Mahy, Victor O, ces chanteurs d’une nouvelle génération qui portent fièrement la musique traditionnelle en la mêlant aux sonorités mondiales Folk, Jazzy, Funky, Rocky.

Et c’est en passant par la Fnac que je me suis arrêté sur Loriane Zacharie appelé par la pochette de son album qui m’évoquait la douceur des Antilles, preuve que le travail visuel est capital. Loriane aime le goût de la vie et vous allez aimer celui de sa voix puis espérer que la pluie ne cesse jamais de tomber si elle est capable d’envoyer tant de perles dans la nature parce qu’en effet, on croirait cette voix tombée des nuages.

Loriane Zacharie

Lachronique Antilles

Publicités