Mister Guadeloupe 2013 ! LOL

Mister 2013

La crue 2013 n’a pas eu pour héritage la qualité de la précédente, elle en est anxiogène. Il faut dire que cette année nous déambulons moins à Playboy Avenue qu’à Playmobil Square et en avant les histoires.

Sans franche moquerie, on s’attarde quand même plus à regarder leur maquillage et leurs crêtes qu’à apprécier leurs visages. Mauvais été à Paris, sur-enchainement de faits divers en Guadeloupe (quel rapport ?), après un carnaval où on se serait plus cru au boulevard du mauvais goût et de la déprime (tant les costumes jouaient avec les limites de la médiocrité), il fallait que le pire arrive : Mister Crèche Guadeloupe 2013.

C’est le défilé de la garderie, bébéssitude ; Mister Biberon, Mister Tétine, Mister Laitage et le plus vieux doit sans doute être Mister Acné. On ne parlera pas de discrimination, de jeunisme ou de toyboy à couguars affamées de qui les victimes cèdent aux propositions de vivre un rêve éveillé : devenir ambassadeur de beauté et d’onanisme, ou d’instagram.

Bon gré mal gré, force est de constater que le comité progresse et se modernise après seulement sa seconde édition. Il faut aussi avouer qu’ils ont fait des efforts sur l’encadrement : Aurélie Rancé Dracon (qui c’est celle là ?) en chaperonne, Laurent et Laurence de Domino en invités, Miss Guadeloupe, élue au rattrapage (mort de rire). Enfin tout ce qu’on souhaite au prochain lauréat, c’est d’être au moins détenteur du baccalauréat car bien entendu, on ne s’attend pas à ce qu’il nous enjôle de verbiages et de paraphrases.

Lachronique Antilles

Publicités